« Entre terre et ciel »
Christophe DELALEAU 
 
 
J'ai acheté mon premier appareil photographique à Toulon avant d'embarquer pour 4 mois de mission sur un navire de la marine nationale. Un voyage qui allait me faire découvrir la vie de marin et de nouveaux paysages, le canal de Suez, Djibouti, l'océan indien et les Maldives. Puis de retour à Brest beaucoup de travail en noir et blanc dans le labo photo de l'école navale. 
 
De retour à la vie civile, j'ai beaucoup peint pendant ma première année de fac. Puis le travail m'a pris sans laisser de place à la création artistique. J'ai arrêté pendant quelques années par manque de temps et d'inspiration. Et puis j'ai fait ce stage tai chi et aquarelle il y a 10 ans. Cela a été le point de départ pour remettre le chemin à sa juste place. 
 
L'inspiration, c'est une façon de créer le lien entre la matière et l'esprit, c'est établir le dialogue. Pour cela toutes les capacités sont à l'œuvre pour faire advenir le rêve de l'Homme, il prend alors corps et devient vie. 
 
La pratique des arts martiaux et de la méditation m'a enseigné la connexion au monde. Celui tout d'abord de la matière, non pas le matérialisme qui envahit notre vie, ni celui des lois écrites, mais celui que l'on aborde par la connaissance et l'expérience vécue. La matière qui est rocher visiblement immobile et pourtant en perpétuel mouvement au plus intime d'elle-même. Le végétal qui nous enseigne qu'une structure simple peut créer une complexité infinie s'organisant en souplesse s'adaptant indéfiniment. L'animal qui nous enseigne le mouvement juste, la juste mesure, la stabilité dans le mouvement dynamique. Toutes ces capacités et tellement d'autres sont dans l'homme, mais perdues quelque part dans notre être profond. 
 
Une fois toute cette matière ramenée à la surface, il est possible d'être totalement libre, possible de créer dans un complet lâcher prise, une totale confiance dans l'existence, la grâce des capacités reçues nous permettant de forger à notre mesure. Il est toujours merveilleux de constater à quel point quelques jours en contact avec mère nature est suffisant pour commencer à se libérer du besoin esthétique et franchir le passage. 
 
C'est ce monde que j'essaie de créer pour pouvoir le partager ayant découvert la véritable humilité. 
 
Actuellement mes deux recherches vont d'une part vers l'abstraction par l'aquarelle principalement et la recherche de l'expression profonde de l'Homme. Je laisse la peinture traduire mes choix, mes sensations, mes libertés profondes.

La seconde voie que j'explore c'est la photographie. Faire le lien entre la Terre, Notre Nature Profonde, le Sens et par l'expression photographique. Un travail sur la lumière, la matière et l'alliance entre l'homme et la nature.